【悟空解密】朝鲜核弹的来源 Origine de la bombe Coréenne

我们分析过:2018年平昌冬奥结束,北韩核导弹问题慢慢会复出

几天前,金正恩秘密访华。昨晚南韩艺术家在平壤举行音乐会,金正恩夫妇及众领导参加。同一天,美韩举行一个月长的军事演习。四月底五月初,美国总统与金正恩将“会晤”  。。。

金正恩与南韩艺术家

很多人读不懂这是什么“危机” 🙁

先从朝鲜【核武器来源】谈起,自然这又要涉及到【中国核武器】的来源,谈到清华学子王淦昌院士

实际回顾一下60年代的中国,在拥有核弹及卫星之前,和核爆炸成功后,中国在世界上的地位的变化

今天的北朝鲜,有点像当年的中国 。。。(请参考视频及后面法文稿子)

通过这里的信息,各位看官会成为“稀有”明晰【北朝危机】世人 🙂

朝鲜音乐家高唱【志愿军歌曲】,似乎在告诉今日中国政权:中国儿女的血,不是流给“美国佬”的,跟在美国屁股后面,顶多是只小狗,像海湾战争时的英国政府一样 🙁

这里一本被视为 世界关于核能源的“百科全书”,关于“中国核武器”部分的文章。供参考

A propos du nucléaire en Chine

“En 1960, suite au différend qui gela pratiquement ses relations avec l’URSS, la Chine prenait la décision de fabriquer son propre arsenal. En à peine quatre ans, les nombreux problèmes d’ordre scientifique et technique qu’impliquait cet objectif furent résolus, ce qui constitua une surprise d’autant plus grande que l’on apprit, par la suite, que la voie choisie était l’emploi de l’uranium. Cependant, bien que le fait ne soit pas officiellement reconnu, certains indices montraient à l’évidence que la Chine avait considérablement bénéficié de sa collaboration avec l’URSS, auprès de qui elle put accéder à la technique de séparation isotopique et aux informations permettant de concevoir une bombe.

Extrait de Sciences et Avenir n°204, février 1964.

A cette époque là ce pays était parvenu à créer une solide structure scientifique capable d’asseoir le projet atomique, auquel contribua notablement l’Institut de l’énergie atomique fondé en 1950. Des scientifiques chinois installés à l’étranger en nombre considérable, furent motivés pour rentrer au pays et participer à l’entreprise : parmi eux se trouvaient l’expert en accélérateur Xie Jialin, le radiochimiste Yang Chengzong et le physicien Deng Jiaxian qui, conjointement à Yu Min, devaient chapeauter, par la suite, les travaux sur la bombe à hydrogène. Avec d’autres spécialistes remarquables comme Jian Shengjie, Wang Ganchang et Zhu Guangya, ils devinrent les pionniers tant de la technologie que de l’industrie nucléaire chinoise.

Le minerai d’uranium ne posa pas, au début, un grand problème, car, comme on put le vérifier plus tard, les ressources dépassaient même les riches gisements d’Afrique du Sud. Vers 1962, dans la région de Chen Sian, une des plus grandes usines d’enrichissement d’uranium du pays commençait à fonctionner: elle traitait 800 000 tonnes de minerai par an et obtenait 1000 tonnes d’oxyde.

China Bomb

Le 16 octobre 1964, la Chine devenait le cinquième membre du très fermé Club nucléaire, en faisant éclater son premier engin dans le désert de Xing Qiang. Deux ans plus tard, c’était le tour d’un prototype extrêmement évolué d’ogive nucléaire capable d’être transportée par des missiles, et, le 17 juin 1967, celui de sa première bombe à hydrogène: elle gagnait ainsi clairement son statut de nouvelle puissance. Le complexe nucléaire militaire exigeait, à l’époque, des moyens atteignant 500, 600, voire 1000 millions de dollars par an.

Par la suite, pratiquement tous les efforts allaient être consacrés au développement d’une compétence scientifique et technologique qui garantisse l’augmentation et le perfectionnement constants du potentiel militaire nucléaire, en particulier dans le domaine des fusées. C’est dans ce but que furent construits, dans les localités de Lan Chon, Bao Tu, Yui Men et Hai Yan, de grands complexes de séparation isotopique par diffusion gazeuse, usines fabriquant de l’hexafluorure d’uranium, de l’uranium métallique, du lithium et de l’eau lourde ainsi que des réacteurs produisant du plutonium.

Toute l’activité, de la production de matériaux fissiles à la fabrication et aux essais de charges nucléaires, était subordonnée aux plus hauts nivaux de direction, à travers le Conseil militaire du Comité central du Parti et le Conseil militaire central du Conseil d’Etat.

Actuellement, l’industrie atomique chinoise – qui domine complètement le cycle du combustible nucléaire – emploie un demi-million de personnes dont quelques soixante mille scientifique et cadres techniques répartis sur plus de quatre vingts instituts et organisations relevant de sept ministères…”

Check Also 推荐文章

【根脉传承·书画缤纷】展讯: 法国华人书画展在巴黎中国文化中心举行 “Heritage des racines culturelles” s’est tenu à Paris

“Héritage des racines culturelles”, la première exposition de la communauté des artistes chinois en France …