【悟空解密】东方2018:普京用望远镜,川普做办公室看“热闹” «Vostok 2018» affiche ses ambitions militaires

9月11日,俄罗斯军队与中国、蒙古军队共同组织联合战役行动演练

“东方-2018”战略演习是自1981年苏联“西方-81”演习以来俄罗斯规模最大的军事演习。今年俄军参演人员超过30万,参演装备3.6万台、各种飞机1000余架、舰船近80艘

本次演习于9月11日至15日在俄外贝加尔边疆区展开

俄罗斯总统普京亲临现场进行“阅兵”,照片上用望远镜。有人讽刺说:“川普坐在办公室看得一清二楚” 。。。

Présentées comme « les plus importantes dans l’histoire de l’armée russe », ces grandes manœuvres mobilisent pendant une semaine des capacités impressionnantes

川普在办公室里观看军演

Le moment n’est pas choisi au hasard. Crise syrienne, annexion de la Crimée, ingérence dans des processus électoraux… « Vostok 2018 » se déroule à un moment de tension accrue entre l’Occident et la Russie. Depuis l’empoisonnement d’un ex-agent double russe au Royaume-Uni, le ton est monté. Face aux menaces de sanction Poutine montre qu’il peut riposter. Et le soutien de la Chine consolide son poids diplomatique. L’OTAN a déclaré qu’elle suivrait cet exercice militaire de près et 87 observateurs de 59 pays ont assisté aux exercices

空投部队

美国华人媒体评论说“这军演是暗指中国”云云,不知他们懂不懂“国际战略” 🙁

从 北极 “远征”而来

上面视频是对这一切的报道与分析,里面可以看到中国军队的代表与坦克

后面有俄罗斯潜艇连发4枚巡洋洲际导弹导弹的视频,暨 VOSTOK-2018 “官方视频”片段注:视频及文章照片仅供参考,不代表我们赞成或反对

俄罗斯潜艇连发4枚 洲际巡洋(核)弹道导弹

东方2018,法国最重要“传统”媒体的报道

原配音很明显是“反俄罗斯”,很“黑暗”阴沉。我们重新配的音乐 🙂

东方2018,Vostok 2018 “官方”视频片段

炸弹之父

日本吓死了

坦克演习前规模

坦克规模

Avec «Vostok 2018», l’armée russe affiche ses ambitions militaires

Près de 300.000 hommes, plus de 1000 avions, 36 chars et blindés. Vantées comme «les plus importantes dans l’histoire de l’armée russe» par le ministre de la Défense Sergueï Choïgou, les grandes manœuvres «Vostok 2018» mobilisent depuis le 11 septembre et jusqu’au 17 des capacités impressionnantes. Les chiffres officiels sont sans doute excessifs en comparaison de l’effectif total de l’armée russe – environ 800.000 hommes – et de la disponibilité limitée des forces aériennes. Mais l’essentiel est ailleurs. En «jouant» des opérations de haute intensité dans les vastes étendues de l’Extrême-Orient russe, Moscou affiche ses ambitions stratégiques et son potentiel militaire.

Le message se veut clair: loin d’être isolée, la Russie actuelle a dépassé l’URSS en termes de puissance, de rayonnement et d’alliances, en premier lieu avec la Chine. Et elle est en mesure de se déployer massivement sur deux fronts. En Syrie, ses forces terrestres et aériennes sont au contact des combattants islamistes tandis qu’en Méditerranée sa marine se déploie en rideau défensif face aux Occidentaux. Les manœuvres Vostok 2018 ont été précédées par des exercices en Méditerranée, du 1er au 8 septembre, auxquels ont pris part plus de 25 navires et une trentaine d’avions, dans un contexte de renforcement de la présence russe au large de la Syrie où elle intervient militairement depuis 2015.

Selon les explications fournies par le chef d’état-major des armées russes, le général Valéry Guérassimov, avant l’exercice, celui vise notamment à démontrer que les unités russes sont désormais capables de se projeter sur de grandes distances (7000 kilomètres) et de manœuvrer loin des bases habituelles sur des terrains nouveaux. Des aptitudes qui «laissaient à désirer» ces dernières années, de même que l’entraînement individuel du soldat, a concédé le général Guérassimov. Selon lui, intervenir dans des situations complexes et très évolutives, en incitant l’encadrement à prendre des décisions sortant des procédures classiques, fait partie des priorités russes pour Vostok 2018.

Pékin compte profiter de l’expérience russe acquise en Syrie

Les séquences opérationnelles les plus dynamiques de ces manœuvres se déroulent dans la zone militaire de Tsugol, en Transbaïkalie, conjointement avec des unités de l’armée populaire de libération (APL). Cette dernière a mobilisé pour l’occasion 3 200 soldats, 900 équipements terrestres divers et 30 avions. Le but est de démontrer la bonne interopérabilité avec la Chine, facilitée par des matériels communs (avions SU-30, chars et défense sol-air, unités navales…) mais qui reste néanmoins problématique. La part de matériels Made in China progressant dans les rangs de l’APL, la Russie ne dispose parfois plus des clés pour communiquer avec les forces de son voisin.

On mise ainsi beaucoup, côté russe, sur la répétition, tous les quatre ans de cet exercice interallié avec le «partenaire» chinois… Ce dernier, en retour, compte profiter de l’expérience russe acquise en Syrie, par exemple dans le combat aéroterrestre.

L’exercice prévoit le déploiement de troupes aéroportées, capacité clé pour une projection de forces. À cette occasion, des innovations tactiques seront mises en pratique, tel le largage de parachutistes utilisant la nouvelle voile D-10 à basse altitude, le système antidrones Silokh 01 et Zhitel, le drone lourd Altaïr… Frappes aériennes et défense antiaérienne, tirs de missiles de croisière, attaque contre un groupe naval, débarquement amphibie sont inclus dans le scénario.

Autre outil que les Russes tiennent à afficher, le franchissement de rivières par des unités lourdes. Des ponts flottants et des ponts à ciseaux seront mis en œuvre sur les fleuves de la région comme l’Onon. Des séquences qui seront d’autant plus médiatisées par les organisateurs russes que l’Otan a montré des difficultés dans ce type d’opérations.

Check Also 推荐文章

【东西视记】人物介绍: 热拉尔·弗罗芒热 Gérard Fromanger

Le peintre Gérard Fromanger est décédé le vendredi 18 juin 2021 à l’âge de 81 …